Ce que nous proposons

Nous demandons le rétablissement du droit au
port d’arme citoyen aux conditions suivantes :

  • Être volontaire
  • Être de nationalité française
  • Être majeur responsable
  • Ne pas avoir d’antécédents judiciaires
  • Ne pas avoir d’antécédents psychiatriques
  • Satisfaire à une enquête de moralité par la police
  • S’entraîner régulièrement dans un stand de tir, connaître les 4 règles de sécurité
  • Obtenir un certificat médical d’aptitude et une autorisation de détention d’arme de catégorie B selon les conditions déjà prévues par la loi en vigueur
  • Passer un permis de port d’arme théorique et pratique concernant le maniement, la législation et l’usage d’une arme de catégorie B, une formation égale à celle des forces de l’ordre
  • Porter son arme de façon discrète et non visible

Nous proposons aussi des pistes pour des changements législatifs, découvrez les ici.

Aucun pays n’est plus paisible et n’offre une meilleure police que ceux où la nation est armée. Comité de Rédaction de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, 18 août 1789

Il est curieux de voir les élus réclamer le port d’arme pour eux, alors qu’ils se battent pour l’interdire aux citoyens. Étrange situation dans un pays où nous sommes censés être égaux. @Stophoplophobie

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Ré-informez vous !

Pourquoi le port d'arme ?

Qui sommes nous ?

Venez échanger sur le forum de l'ARPAC

ARPAC

Nous demandons le rétablissement du droit au port d’arme aux conditions suivantes : - Être volontaire - Être de nationalité française - Être majeur responsable - Ne pas avoir d’antécédents judiciaires - Ne pas avoir d’antécédents psychiatriques - Satisfaire à une enquête de moralité par la police - S’entraîner régulièrement dans un stand de tir, connaître les 4 règles de sécurité - Obtenir un certificat médical d’aptitude et une autorisation de détention d’arme de catégorie B selon les conditions déjà prévues par la loi en vigueur - Passer un permis de port d’arme théorique et pratique concernant le maniement, la législation et l’usage d’une arme de catégorie B, une formation égale à celle des forces de l’ordre - Porter son arme de façon discrète et non visible Nous demandons à tous ceux qui soutiennent l’idée du port d’arme, de partager ce site et de nous suivre sur facebook, twitter et youtube : nous avons besoin de vous.
ARPAC
ARPAC
La loi ne désarme que les citoyens honnêtes

D'un côté nous avons les citoyens respectueux des lois, désarmés par l'Etat, face à des agresseurs sans scrupules et qui paient de leur vie comme M. Olivier Quenault, assassiné par une bande de jeunes.
De l'autre côté nous avons des dizaines de fusillades toutes les semaines, impossible de toutes les citer, donc voici quelques exemples:
https://www.sudouest.fr/2019/09/15/marseille-dechainement-de-violence-dans-deux-cites-des-quartiers-nord-6567198-10407.php
http://www.leparisien.fr/faits-divers/apres-marseille-le-trafic-de-drogue-s-etend-a-toulouse-17-09-2019-8154177.php
https://www.bfmtv.com/police-justice/trafic-de-drogue-l-inquietant-phenomene-des-reglements-de-comptes-en-ile-de-france-1763992.html

Voilà le constat du #EUgunban:
"Aujourd'hui, les dealers ont peu de difficultés pour trouver un pistolet ou une kalachnikov. "

Les citoyens ont de plus en plus de difficultés pour posséder des armes légalement, les criminels non.

Le droit aux armes passe par le droit à défendre sa vie.

Millitez pour le port d'arme citoyen, adhérez à l'ARPAC:
www.arpac.eu/adherer

Source:
http://www.leparisien.fr/faits-divers/a-rouen-olivier-quenault-victime-d-une-bande-a-la-orange-mecanique-19-09-2019-8155197.php
ARPAC
ARPAC
Communiqué « 2 en 1 »

(vous pouvez retrouver le communiqué sur notre site à cette adresse : https://www.arpac.eu/2019/09/16/communique-2-en-1/ )

L’Association pour le Rétablissement du Port d’Arme Citoyen (ARPAC) doit faire aujourd’hui des rappels pour éviter les malentendus ou les procès d’intentions. Nous regrettons de devoir le faire puisque tout est déjà écrit noir sur blanc sur notre site !

Ces rappels sont au nombre de 2. Le premier, anecdotique, concerne un rapport qui fait un lien lointain mais implicite entre l’association et un « white supremacist agenda ». Le deuxième, fondamental, est au sujet de l’idée récurrente d’une « Garde Républicaine » avec des citoyens armés.

1 : EU DisinfoLab qui se présente comme étant « une jeune ONG spécialisée dans la recherche et la lutte contre les campagnes de désinformation sophistiquées ciblant l’UE, ses Etats membres, ses institutions centrales et ses valeurs fondamentales » a fait un rapport sur « des pages facebook coordonnées conçues pour financer un programme pour la suprématie de la race blanche ». Quel rapport avec l’ARPAC? L’association y est succinctement évoquée page 25 ainsi:
« Ces récits sont très similaires à ceux publiés par l’organisation à but non lucratif Arpac, qui pourrait être décrite comme l’équivalent français de la NRA américaine. Il partage le même code de suivi Google Analytics avec Suavelos.eu. Sur ce site, nous remarquons la présence d’une page Stop Hoplophobie.»

L’explication en est très simple : c’est Yann Merkado qui a écrit cette rubrique et quelques autres aux débuts de l’association, et c’est de la même façon qu’il a dû le faire avec son projet personnel de l’époque « Stop Hoplophobie » qui est cité dans le rapport.

Voilà donc le lien.

Yann est 1 des 7 fondateurs de l’ARPAC; il a quitté de lui-même le Comité il y a environ 2 ans pour cause d’activités incompatibles avec la Charte de l’association et ne pas prêter le flan à ce genre de rapprochement. Vous pouvez le lire dans le « Qui sommes nous » du site qui est rien de moins que le premier lien du premier onglet de notre site :

---
Les anciens membres du Comité :
Yann Merkado
Fondateur
Volontairement inactif pour raison d’activités personnelles incompatibles avec un engagement à l’ARPAC.
---

L’ARPAC refuse d’endosser un rôle de police de la pensée et notre unique préoccupation est de recouvrer le droit au moyen de se défendre individuellement : aucun engagement personnel n’y changera quoi que ce soit.

Nous vous rappelons un des engagements de l’ARPAC dans sa Charte :

---
Être indépendante des mouvements politiques et syndicaux.
---

L’accès aux armes pour les civils est un sujet de société polarisant et clivant: il n’est pas étonnant que des individus, des mouvements et des officines diverses veuillent influencer et se positionner à ce sujet et voudraient, par intérêt ou malveillance, y positionner l’ARPAC. Ceci est vain, que vous soyez favorable ou non aux propositions de l’association. L’ARPAC est, elle, indépendante.

2 : L’idée de mettre des citoyens armés au service de l’Etat circule et refait régulièrement surface sous différentes formes. On dore souvent ce principe du nom de « Garde Républicaine ». Cette idée est présentée ainsi : d’anciens fonctionnaires avec autorisation de port d’armes qui prolongeraient en quelque sorte leur service sur la voie publique ou des personnes sélectionnées et armées par la puissance publique qui seconderaient la police ou encore celle farfelue de citoyens ayant le droit de porter une arme mais selon leur lieu de travail, etc.

Le point commun de ce serpent de mer est de mettre des citoyens porteurs d’armes au service de la puissance publique, la collectivité, l’Etat.

Nous sommes totalement opposés à la subordination des citoyens porteurs d’armes.

Nous vous rappelons ici encore un de nos engagements dans la Charte de l’ARPAC :

---
Ne pas soutenir la mise au service de l’individu porteur d’arme à un secteur public, privé ou à une milice légale ou non.
---

Nous sommes opposés à ce principe pour ces 2 raisons :

-Nous estimons que c’est la porte ouverte à la légitimation du principe de milices et de police parallèle.
-Nous estimons que cela est en rien une étape vers le port d’armes citoyen mais, bien au contraire, que cela ne peut être qu’un contrefeu pour saper celui-ci.

L’Etat ne peut pas et ne doit pas être partout. Il faut réinstaurer le principe de subsidiarité jusqu’aux citoyens qu’il y ait un vrai continuum de sécurité, pas une extension déviante du domaine de l’Etat.

L’ARPAC vise une défense individuelle et autonome pour conjuguer la Sécurité à la Liberté. Le droit à la vie, à la sûreté, à la résistance à l’oppression et à la Liberté sont des droits naturels et imprescriptibles qui ne doivent être ni inféodés ni détournés.

Ian Schröder et le Comité de l’ARPAC.
ARPAC
ARPAC
C'était en 2015: Le Maine autorisait le port d'arme sans permis.

Bilan quatre ans après le passage de la loi autorisant le 'Constitutional Carry', c'est à dire le port d'arme sans permis pour tout citoyen n'étant pas interdit d'armes par les lois fédérales (entre autre les criminels, et ayant exercé des violences conjugales).

Les media avaient prédit que ce serait le 'Far Ouest' , que les gens auraient peur de sortir le soir, que les vies des enfants seraient en danger.

Résultat: c'est devenu l'Etat le plus sur parmi les cinquante Etats américains, suivant une statistique du FBI sur les crimes contre la propriété et les personnes.

Ce résultat peut être comparé à ce qui se passe en France ou depuis une dizaine d'année les tentatives d'homicides explosent:
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-france-en-proie-aux-pulsions-homicides-20190911

Vous voulez vivre en sécurité? Militez pour le port d'arme et adhérez à l'ARPAC pour soutenir financièrement nos actions:
www.arpac.eu/adherer

http://maineexaminer.com/maine-tops-safest-states-rankings-four-years-after-relaxing-key-gun-law/

Témoignage en mp :

"C’est là où je travaille, j’ai passé la porte du magasin vers 6h30 à peu près, j’aurais pu croiser le tireur ou être témoin du meurtre sans rien pouvoir faire." https://t.co/b1Hwqy6AMa
ARPAC_fr photo

Communiqué de l'ARPAC📜

L’Association pour le Rétablissement du Port d’Arme Citoyen doit faire aujourd’hui des rappels pour éviter les malentendus ou les procès d’intentions.

Retrouvez notre communiqué ici : https://t.co/CyurIwfLqH

L'Etat ne peut pas et ne doit pas être partout. Il faut réinstaurer le principe de subsidiarité jusqu'aux citoyens, pour un vrai continuum de sécurité.

LA FRANCE S'EMBOURBE DANS LA VIOLENCE

Militez pour que vous puissiez vous réarmer légalement pour votre défense individuelle ! https://t.co/Bvu4KKQx5k
ARPAC_fr photo