Adhérez

et militez pour le port d’arme citoyen !

Nous demandons le rétablissement du droit au
port d’arme citoyen aux conditions suivantes :

 

  • Être volontaire
  • Être de nationalité française
  • Être majeur responsable
  • Ne pas avoir d’antécédents judiciaires
  • Ne pas avoir d’antécédents psychiatriques
  • Satisfaire à une enquête de moralité par la police
  • S’entraîner régulièrement dans un stand de tir, connaître les 4 règles de sécurité
  • Obtenir un certificat médical d’aptitude et une autorisation de détention d’arme de catégorie B selon les conditions déjà prévues par la loi en vigueur
  • Passer un permis de port d’arme théorique et pratique concernant le maniement, la législation et l’usage d’une arme de catégorie B, une formation égale à celle des forces de l’ordre
  • Porter son arme de façon discrète et non visible

Nous proposons aussi des pistes pour des changements législatifs, découvrez les ici

Aucun pays n’est plus paisible et n’offre une meilleure police que ceux où la nation est armée.

Comité de Rédaction de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, 18 août 1789

Il est curieux de voir les élus réclamer le port d’arme pour eux, alors qu’ils se battent pour l’interdire aux citoyens. Étrange situation dans un pays où nous sommes censés être égaux.

@Stophoplophobie

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Ré-informez vous !

Pourquoi le port d'arme ?

Qui sommes nous ?

Venez échanger sur le forum de l'ARPAC

ARPAC

Nous demandons le rétablissement du droit au port d’arme aux conditions suivantes : - Être volontaire - Être de nationalité française - Être majeur responsable - Ne pas avoir d’antécédents judiciaires - Ne pas avoir d’antécédents psychiatriques - Satisfaire à une enquête de moralité par la police - S’entraîner régulièrement dans un stand de tir, connaître les 4 règles de sécurité - Obtenir un certificat médical d’aptitude et une autorisation de détention d’arme de catégorie B selon les conditions déjà prévues par la loi en vigueur - Passer un permis de port d’arme théorique et pratique concernant le maniement, la législation et l’usage d’une arme de catégorie B, une formation égale à celle des forces de l’ordre - Porter son arme de façon discrète et non visible Nous demandons à tous ceux qui soutiennent l’idée du port d’arme, de partager ce site et de nous suivre sur facebook, twitter et youtube : nous avons besoin de vous.
ARPAC
ARPAC a ajouté 36 photos.1 day ago
Quelques images que nous ressortons du stock, faites-en bon usage. 😊
ARPAC
ARPAC3 days ago
L'idée du port d'armes progresse, notamment du côté des (anciens) militaires.

Ainsi certains s'expriment de plus en plus librement pour une libéralisation du port d'armes à l'image du Colonel Michel Goya dans Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2018/02/09/31003-20180209ARTFIG00345-veut-on-former-des-militaires-ou-bien-fabriquer-des-citoyens.php

Extrait, au sujet de l'élargissement du port d'armes à plus de citoyens pour mailler le territoire :

« Ça pourrait être une alternative au retour de la conscription. Prenons mon cas. J'ai quitté l'armée il y a 3 ans. Je sais parfaitement me servir d'une arme mais je n'en ai pas le droit. Il ne s'agit pas d'autoriser la vente d'armes à n'importe qui, comme aux Etats-Unis, mais seulement le droit d'élargir le droit d'en porter à des citoyens qui ont prouvé leur compétence. C'est la seule manière d'assurer un maillage du territoire, impossible avec les quelques milliers de soldats du plan "sentinelles". C'est une solution qui a aussi l'avantage d'être peu coûteuse, ce qui correspond à l'idée de la conscription : disposer de nombreux défenseurs à moindre coût. »

Nous passerons sur le poncif éculé au sujet des Etats-Unis et sur le fait que l'ARPAC ne veut en aucun cas inféoder le droit de porter une arme dans l'optique de sa défense personnelle pour nous féliciter de la progression de la question.

Cet article, payant, rappelle d'ailleurs celui, gratuit, de son blog intitulé "Les gardiens de l'impossible" : https://lavoiedelepee.blogspot.fr/2017/10/les-gardiens-de-limpossible.html

Extrait :

« J'étais dans un bar à Paris le soir du 13 novembre 2015 à proximité de la zone d'attaque. Ce bar aurait été attaqué comme Le petit Cambodge, je n'aurais pas pu faire grand-chose. Avec un permis de port d'arme et une arme de poing, j'aurai pu intervenir. J'aurais peut-être été abattu mais la probabilité de sauver des gens aurait augmenté très nettement...pour un coût nul, ou minime pour l'Etat, peut-être 1 000 euros au total et pour plusieurs années, alors que, par exemple, un soldat de Sentinelle en coûte 30 000 par an. Ils y a des centaines de milliers d'hommes et de femmes en France qui ont la même capacité et sont dignes de la même confiance. 7 000 soldats dans les rues pour arrêter les attaques c'est bien, 200 000, qui plus est invisibles, c'est mieux. »

Encore un effort messieurs, nos vies ne valent pas moins que les vôtres, et ce qu'un citoyen ordinaire peut apprendre pour devenir militaire peut être appris pour défendre sa vie et celles de ses proches.
ARPAC
ARPAC4 days ago
Renouer le lien de confiance entre l’État et les citoyens ?

Ne pas avoir à choisir entre Liberté et sécurité ?

Répartir des primo-intervenants sur tout le territoire sans que cela grève le budget ?

Le moyen de réagir ?

Le Port d'Armes Citoyen !

Découvrez nos propositions : https://www.arpac.eu/

4 days ago
Renouer le lien de confiance entre l’État et les citoyens ?

Ne pas avoir à choisir entre Liberté et sécurité ?

Répartir des primo-intervenants sur tout le territoire sans que cela grève le budget ?

Le moyen de réagir ?

Le #PortDArmes citoyen !

https://t.co/XhNFIbUQd5

#ARPAC https://t.co/BasN4vFEd7
ARPAC_fr photo
5 days ago
Et en relation directe avec cette citation retrouvez aussi la traduction de l'article "Why the gun is civilization" de @markokloos sur le site de l'ARPAC :

https://t.co/oNFNWihHTy https://t.co/7C5gPA4dDo
ARPAC_fr photo
2 weeks ago
Un lot de cartes de membres #ARPAC part aujourd'hui !

Personnalisées et numérotées comme toujours.

L'attente aura été longue pour certains, nous en sommes désolés mais c'est un choix économique fait en conscience: nos moyens vont prioritairement à la lutte pour le #PortDArmes ! https://t.co/xXSZiUjRvq
ARPAC_fr photo